Voyage aux Îles Féroé – découverte de l’île de Vagar : Gasadalur, Vidvik, Leitisvatn (1/2)

Les Îles Féroé forment un petit archipel perdu au milieu de l’Atlantique nord à mi-chemin entre l’Ecosse et l’Islande, aux paysages volcaniques et falaises peuplées d’oiseaux migrateurs, pour l’instant délaissées par le tourisme estival au profit de ces voisins vikings ( l’Islande et la Norvège en tête).

J’ai eu le plaisir d’y passer une dizaine de jours en juin dernier dont voici un compte-rendu en deux épisodes!

 – Jour 1 : arrivée sur l’île de Vagar –

Apres une courte escale à Copenhague, l’avion se pose en début de soirée sur la piste de l’aéroport de Vagar. A la sortie, beau temps ( c’est toujours ça!), air  frais, belle lumière et collines verdoyantes à portée de vue. Habitué de l’Islande, je ne suis pas dépaysé :  moutons et l’accent norrois caractéristique sont au rendez-vous.

Je prends le premier bus pour Giljanes, un des rares camping de l’île, avec une belle vue sur le fjord. Le temps de planter la tente, de manger et il est plus de 23h. Le crépuscule m’offre des belles couleurs à photographier pour cette première nuit.élevage de saumon près de Sandavagur sur les Îles Féroé

– Jour 2 : Leitisvatn, Gasadalur et quelque part là-haut –

Toujours grand beau ( Il sera de même pour les prochains jours) , je veux partir effectuer un petit trek avant la fin de la journée mais pour l’instant j’ai le temps de visiter en dilettante. Je me dirige donc vers les rives du lac Leitisvatn.Le lac Sørvágsvatn des Îles Féroé, appelé aussi Leitisvatn

Ce dernier est assez particulier car il se jette directement dans la mer.

cascade du lac Sørvágsvatn ou Leitisvatn tombant dans l'océan

Je m’attarde à composer avec les goélands :

goelands sur les Îles féroé

photographie noir et blanc d'une falaise sur les Îles féroé

 

Apres avoir rejoint la route, je lève le pouce afin de me rendre à Sorvagur, histoire de faire trois  courses et trouver du gaz pour le réchaud. Environ 1/2 secondes d’attente, avant que deux mamies s’arrêtent. Les Îles Féroés sont le paradis de l’auto-stoppeur. Les prochains jours me le confirmeront, je n’ai jamais attendu plus de deux  minutes!

Autre navette et me voici au « célébrissime  » village de Gasadalur, surplombant l’océan:village de Gasadalur sur les Îles Féroé

cascade de gasadalur dans les iles féroé

La cascade de Gasadalur est très sympa. Je passe un moment à chercher une composition sympa incluant un oiseau. Je pense être arrivé à mes fins avec ce noir et blanc :cascade de Gasadalur sur les Îles Féroé

Les choses sérieuses commencent maintenant! L’idée est de rejoindre les crêtes sommitales et trouver un endroit sympa avec de la vue. Je quitte le village de Gasadalur et me dirige vers les hauteurs.

paysage de vagar sur les Îles Féroé

Apres une « petite » suée, je rejoins le sommet près de Bustardalur. Le vent souffle fort mais la vue est magnifique. Je pose le bivouac sur un terrain à peu près plat et abrité.

Falaises sur les Îles Féroé vues depuis un sommet

Le soir, à partir de 9-10 h, la séance photo peut commencer:

Voyage en été sur les Îles Féroé

En direction d’Arnafjall :

coucher de soleil depuis un sommet sur les Îles Féroé

Je suis au même niveau que les goélands qui planent très proche, c’est impressionnant!

goélands sur l'île de vagar sur les Îles féroé

 

paysage volcanique sur les Îles Féroé

Ma photographie préférée de cette session, un contre-jour avec une belle ambiance:

les Îles Féroé

Les Îles Féroé sont situées vers 62 degrés Nord. Il n’y a pas à proprement parler de « soleil de minuit » mais ce dernier se couche assez tard en juin, vers 23h pour se relever vers 3 h du matin. La nuit est donc peu présente.

paysage de falaises sur l'archipel des Îles Féroé

les Îles Féroé

 – Jour 3 : Viðvik –

La nuit a été très fraîche, je me suis littéralement gelé les c….! Je rejoins tranquillement la baie de Viðvik en serpentant entre les vallées.

paysages volcaniques des iles féroés

Pas de chemins mais quelques cairns et sentes de moutons de-ci, de-là balisent la direction.

Trek aux iles féroé

J’atteins mon but en milieu d’après-midi.

Je découvre un lieu d’exception, mon favori de ce voyage aux Îles Féroé : une superbe pelouse avec vue sur la mer et la cote déchiquetée de la baie, une petite rivière qui se termine en canyon plongeant dans la mer. Un vrai paradis pour le photographe. L’endroit me rappelle  la péninsule du  Hornstrandir, dans le nord-ouest de l’Islande.

Même routine qu’hier : plantage du bivouac, lecture, ballade, repas et séance photo!

La baie porte son nom à cause des bois flottés qui se massent sur ses rives:

Viðvík sur l'île de Vagar

Je m’essaie à quelques filés sur les goélands qui frôlent les falaises.

Goéland marin en filé

 

oiseau en filé

La cascade de Reipsafossur…

Cascade de Reipsafossur sur les îles féroé

… et la rivière du même nom, la Reipsa. Ma tente est plantée sur ses rives à droite.

bivouac au bord de la Reipsa aux Îles Féroé

Un essai de format panoramique  2/1 vertical :

Viðvík sur la cote nord de Vagar sur les Îles féroés

 – Jour 4 : Retour à Sorvagur et départ pour l’Île de Mykines –

Le lendemain, je lève le camp pour rejoindre Sorvagur.

bivouac en tente sur les ïles féroé

Je traverse des marécages parsemés de petites Orchis. C’est ici le territoire des grands labbes, qui le font vite savoir en effectuant des attaques en piqués dès que l’on s’approche trop près!

flore des îles féroés

A Sorvagur, j’attends le ferry pour l’île de Mykines et la seconde partie du voyage ( article ici)!

4 Comments Voyage aux Îles Féroé – découverte de l’île de Vagar : Gasadalur, Vidvik, Leitisvatn (1/2)

  1. Thibault 26 août 2017 at 0 h 03 min

    Des photos sublimes, comme toujours et une destination qui fait envie ! Merci infiniment d’avoir répondu à mes questions par rapport à l’Islande en début d’année. La semaine dans le Hornstrandir était formidable avec peu de pluie et la rencontre d’une quinzaine de petits renards polaires en allant au Hornbjarg 🙂 Bonne continuation à toi Jérémie

    Reply
    1. jeremie 30 août 2017 at 9 h 18 min

      Merci Thibault! Whaou : une flopée de renards polaires, je suis jaloux là !

      Reply
  2. Hohwald 9 avril 2018 at 11 h 08 min

    Salut Jérémie, je souhaite partir aux Îles Féroé en mai et à ce que je vois tu as été gâté par le temps, tes photos sont superbes!
    Je voulais savoir s’il était possible de discuter un peu de ces îles afin d’avoir des infos pratiques.

    Merci d’avance 🙂

    Reply
    1. jeremie 21 avril 2018 at 12 h 08 min

      Bonjour Kévin, pas de soucis pour répondre à tes questions , envoie moi un mail via la page contact, cela sera plus simple.

      Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *